Tours et Découvertes

Siem Reap, Les Temples D’Angkor et d’autres lieux à voir

S'étendant sur plus de 400km² (en incluant la forêt), le site archéologique d'Angkor abrite les restes des différentes capitales de l'empire Khmer, du IXe au XVe siècle. Cela comprend le fameux Temple d'Angkor Wat et, à Angkor Thom, le Temple Bayon avec ses innombrables sculptures.

Le site d'Angkor a été classé patrimoine mondial de l'UNESCO en 1992 et a été mis sur la liste des sites en danger la même année. Après d'énormes travaux de rénovation, le site d'Angkor fait désormais parti des "success stories de l'UNESCO" et a été officiellement retiré de la liste des sites en danger en 2004.

Le ticket d'entrée: 3 possibilités, le pass 1 jour (20$) / le pass 3 jours (40$) / le pass 7 jours (60$). Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans. Si vous achetez le pass la veille au soir, vous avez la possibilité d'entrer dans le site à partir de 17h pour y voir le coucher de soleil.

Nous organisons toutes vos excursions d'une façon personnalisée. Nous avons selectionné des guides Francophones et Anglophones spécialement en fonction de leur compétence et de leur gentillesse. Nous collaborons avec des chauffeurs de Tuk Tuk qui pourront vous transporter où vous le souhaitez et sauront se mettre à votre disposition avec courtoisie et attention. 

Le Petit Circuit

  • Angkor Wat : Ce temple, ancienne capitale du royaume, est situé à l'entrée du site d'Angkor. C'est le plus grand, le plus majestueux et le plus connu des temples. Il fut érigé sous le règne du roi Suryavarman II au XIIe s, en 37 ans. Ce site incontournable des temples d’Angkor, est entièrement dédié à Vishnou, Dieu suprême de l'hindouisme.

  • Phnom Bakheng : Ce temple montagne, est idéalement situé pour admirer le coucher de soleil. Point culminant au-dessus de la forêt et des autres temples, ce site est le premier temple d'état d'Angkor datant du Xe s.

  • Angkor Thom : Ce temple est en réalité une ville fortifiée comprenant plusieurs temples. Cinq portes monumentales permettent l'accès à cette cité, la plus remarquable étant celle de la Victoire. Les monuments datant du VIIe s au XIIe s, sont protégés par des murailles de 8m de haut sur une longueur totale de 12 km. Cette ancienne capitale hébergea plus de 100 000 habitants au Moyen Age. Seuls les temples sont les vestiges de cette époque.

  • Bayon : Ce temple mystérieux fut construit sous le règne de Jayavarman VII, au XIIe s et début du XIIIe s. Composé de 54 tours (il n'y en reste plus que 37 aujourd'hui), chacune ornée de quatre visages qui illustrent les quatre vertus du Bouddha (la sympathie, la pitié, l'humeur égale et l'égalité). Ce temple d'une hauteur de 43 m, comprend également de fabuleux bas-reliefs où l'on retrouve plus de 100 000 personnages. Ces fresques relatent les exploits de l'armée Angkorienne et de la vie quotidienne des Khmers au XIIe s.

  • Baphuon : C'est l'un des plus grands édifices religieux du Cambodge ancien et l'une des structures majeures autour de laquelle se structura la ville angkorienne en plein cœur de la cité royale d'Angkor Thom au XIème siecle.

  • Terrasse des Éléphants : Cette terrasse fut aménagée, en bordure du Palais Royal, au XIIIe s par Jayavarman VII, sur 350 m de long. Aujourd'hui encore on peut y admirer les statues des éléphants à chaque angle.

  • Terrasse du Roi Lépreux : Elle doit son nom à une petite statue retrouvée au sommet, représentant Jayavarman VII qui serait mort de la lèpre. Les bas-reliefs qui ornent les murs font partie des plus belles illustrations de l'art Khmer.

  • Palais Royal : Ce palais fortifié a servi sous plusieurs règnes, à partir du milieu du Xe s. Malgré les assauts du temps, on peut toujours y admirer le temple Phimeanakas, les lions dans les escaliers, les bassins royaux en grès dans lesquels on peut se baigner encore à la saison des pluies.

  • Ta Phrom : Construit vers 1186 par Jayavarman VII, ce temple fut autrefois l'un des plus gigantesques temples d'Angkor. Abandonné de nombreuses années à son sort, on y retrouve des arbres (principalement le fromager) qui ne font plus qu'un avec le temple. Leurs racines s’enchevêtrent dans les pierres, les branches traversent les portes et les fenêtres, ce qui donne l'impression d'être à la place des premiers découvreurs de ce temple. Le moment idéal pour le visiter est en fin d'après midi, où les derniers rayons du soleil l'inondent.

  • Banteay Kdei : Ce monastère bouddhique de la fin du XX e s, fait partie des temples plats. On y retrouve de magnifiques bas-reliefs, où apparaissent de nombreuses danseuses sacrées (Apsaras), mais également moult linteaux et piliers sculptés.

Le Grand Circuit

  • Preah Khan : Plus qu'un temple, ce site correspondait avant tout à une ville antique disparue. Elle abritait un monastère, ainsi qu'une université bouddhique. Avec les villages alentours, elle avait une population de près de 100 000 âmes.

  • Neak Pean : Ce temple atypique, construit sous Jayavarman VII dans la seconde moitié du XIIe s, est composé d'un bassin entouré d'escaliers avec, au centre, un îlot où se dresse un sanctuaire. Quatre autres bassins plus petits entourent également le complexe. On remarque de magnifiques animaux sculptés sur le temple et les déversoirs des bassins.

  • Ta Som : Ce site est englouti par la forêt, on remarque à l'entrée ouest la tour à visage et à l'est la porte prisonnière d'un énorme banian où se mêlent pierres et racines.

  • Mébon Oriental : Ce temple, anciennement situé sur une île au centre du Baray oriental (immense réservoir d'eau transformé en rizières), date du milieu du Xe s. On retrouve quatre tours en quinconces qui encadrent le sanctuaire.

  • Pre Rup : Ce temple funéraire dédié à Shiva, date de 961. Les couleurs minérales passant du gris à l'orange ou bien encore par le beige donnent tout son charme à ce temple.

A l’extérieur des circuits

  • Baray occidental : Ce site est un immense réservoir d'eau de 8 km sur 2 km, aménagé au XI e s. Il avait pour fonction d'irriguer les douves, les bassins et les rizières de la capitale antique. On peut s'y promener et profiter d'une petite plage.

  • Banteay Samre : Ce temple surnommé l'« Angkor Wat miniature », du XII e s est bien conservé. On retrouve de belles décorations sculptées ainsi qu'une magnifique terrasse.

  • Banteay Srei : On retrouve sur ce site, un centre d'interprétation expliquant les différentes techniques de construction et la chronologie de ce temple. Il est devenu célèbre au travers de l'aventure Malraux, qui vola un bas-relief et deux Apsaras en 1923. Le temple est entièrement décoré de reliefs. Il est dit que seules les femmes étaient capables d'une telle minutie. Il est considéré par beaucoup comme le plus joli des temples khmers.

  • Beng Melea : Ce temple est, de tous les temples d’Angkor, le seul qui soit véritablement resté à l’état
    naturel. Du fait de son éloignement, il est beaucoup moins fréquenté que les temples du
    site d’Angkor dont il ne fait pas partie. Sa découverte sera un enchantement et de plus en plus de voyageurs occidentaux le place désormais en tête de leurs préférences.

  • Koh Ker : C’est une ancienne ville khmère, capitale du Cambodge de 928 à 944, sous le règne de
    Jayavarman IV. Elle est située à 100 km au nord-est d'Angkor. La plupart des grandes statues du Musée National de Phnom Penh proviennent de Koh Ker. Ce site est dominé par le Prasat Thom, un temple-montagne de 30 mètres de haut, s’élevant au-dessus de la plaine et les forêts alentour. Loin des foules d'Angkor, Koh Ker à un côté attrayant pour toute personne souhaitant vivre l’expérience de temples déserts et dont le silence est seulement troublé par le chant des oiseaux.

  • Preah Vihear : Ce temple dédié à Shiva, se trouve au bord d’un plateau qui domine la plaine du Cambodge. Composé d'une série de sanctuaires reliés par un système de chaussées et d'escaliers s'étendant sur un axe de 800 m, il date de la première moitié du XIe siècle. Son histoire complexe remonte cependant au IXe siècle, époque à laquelle un ermitage a été fondé. Ce site est particulièrement bien préservé, essentiellement en raison de sa situation reculée. L'ensemble est exceptionnel pour son architecture, adaptée à la fois aux contraintes naturelles du site et aux fonctions religieuses du temple, ainsi que pour la qualité des ornementations de pierre sculptée.